_
lauréat du palmarès
des jeunes urbanistes 2016

Montrottier

Créé en 2014 par Loïc Parmentier, L’Atelier de Montrottier, se situe dans la commune rurale éponyme des Monts du Lyonnais. Quelques mois après son ouverture, Laurie Gangarossa l’y rejoins comme collaboratrice-architecte et chef de projet.

Dans le même temps, l’atelier de Montrottier se constitue en collectif sous le nom de VIRAGE. Ce dernier réunit quatre ateliers partageant démarches, valeurs et services : l’Atelier de Montrottier (69), l’Atelier du Rouget (Simon Teyssou,Cantal), l’Atelier de Saint Céré (Mathieu Bennet, Lot) et l’Atelier de l’Ourcq (Félix Mulle, Pantin, région parisienne).

L’Atelier de Montrottier pratique une architecture « à guichet ouvert », accessible et compréhensive des problématiques propres aux territoires en marges des grandes agglomérations. La pratique assume une grande polyvalence dans les programmes et les échelles traités : études urbaines ou de requalification de centre-bourgs, projets d’espaces publics, d’équipements ou d’habitat. Ses maîtrises d’ouvrage sont aussi bien privées que publiques.
Dans son territoire resserré, l’Atelier de Montrottier s’est intéressé à de nombreux projets de réhabilitation ou d’extension d’édifices vernaculaires, approfondissant notamment la question de la réhabilitation thermique.
Mais l’atelier s’exporte également dans des territoires autres que ceux de la proximité, en travaillant régulièrement en résidences in situ.

Loïc Parmentier et Laurie Gangarossa sont tous deux enseignants contractuels au sein de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand, défendant ainsi le partage de connaissances et une culture du projet.

En 2016, L’Atelier de Montrottier et l’Atelier de l’Ourcq se sont distingués ensemble au Palmarès des Jeunes Urbanistes. Prix décerné chaque année par le Ministère du Logement et de l'Habitat Durable.