Anaëlle PACAUD​

Née en 1989 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Anaëlle a grandi dans un environnement rural, entre les marais de bords de Loire et le bocage du Sillon de Bretagne. Après un baccalauréat littéraire et une classe préparatoire en lettres classiques (hypokhâgne), elle intègre une mise à niveau (MANAA) puis une classe préparatoire en arts appliqués à l’ESAA Duperré, à Paris. Durant ces trois années, elle se forme à la culture du projet global. Souhaitant associer cette dynamique de projet à ses convictions et son intérêt pour le territoire, les paysages, la botanique et l’environnement, elle intègre la formation de paysagiste DPLG à l’école nationale d’architecture de Lille en 2011.

Suite à l’obtention de son diplôme, elle s’engage dans un service civique auprès d’une association, l’Atelier Solidaire, et sur la transformation de friches en jardins vivriers autour de Lille et de Dunkerque. En parallèle, elle prend le statut d’auto-entrepreneur pour travailler sur différentes missions en région parisienne et en Pays-de-la-Loire.

Désireuse de travailler davantage sur le milieu rural et de trouver un cadre de vie plus serein que les métropoles parisiennes et lilloises, elle décide, avec son compagnon, de partir à la recherche d’un lieu de vie autour du Massif central. Après plusieurs mois de chantiers participatifs en Ardèche, dans les Cévennes et le Gard, elle décide de s’installer dans le nord du Lot. Apprenant que l’Atelier du Rouget recherche une paysagiste, elle postule et intègre l’atelier en octobre 2016. Au sein de l’atelier, elle travaille sur des projets d’espaces publics, d’aménagement de centres-bourgs ainsi que sur des études urbaines.