Espace public, Place de la Cartonnerie

Maitre d’ouvrage : EPA de Saint-Étienne
Mandataire : Atelier de Montrottier, Collectif Virage
Co-traitants :
Virage (Atelier du Rouget, Atelier de Montrottier) + Ingérop
Budget : 350 000 €
Année :
2019-2021
Lieu :
Place de la Cartonnerie, Saint-Étienne

Au cœur d’actions collectives et d’activation de l’espace public depuis plusieurs années, la place de la Cartonnerie, haut lieu du street-art à Saint Etienne, doit désormais trouver un aménagement définitif, répondant aux attentes et aux besoins des nombreux usagers. Plusieurs ateliers participatifs ont été menées afin de définir le plus finement possible la programmation, où les usages quotidiens et évènementiels s’articulent.
Le sud de la place de la Cartonnerie constitue une réserve foncière pour l’EPA, qui envisage la construction de ce site à moyen terme. L’aménagement y sera donc temporaire, frugal et économique.
Identifiée dans la trame verte et bleue de Saint Etienne comme un site prioritaire permettant de créer des continuités végétales dans le centre-ville, la place accueille une diversité de figures végétales, support d’usages multiples.
Au contact des quelques arbres déjà présents, de nouvelles plantations déstructurent progressivement l’existant pour créer un bosquet fourni, ouvert en son centre sur une clairière constituée par une scène en béton sablé, support d’usages quotidiens et évènementiels. Les essences végétales, de registres variés, renvoient autant au vocabulaire singulier de place urbaine jusqu’à des milieux boisés locaux. La scène est au centre de cette étendue enherbée et de ce couvert arboré garant d’une ombre estivale généreuse.
Au sud de la place de la Cartonnerie, sur la zone aménagée temporairement, le gazon laisse une place généreuse à une prairie fleurie, support d’une biodiversité complémentaire à la strate arborée attenante. Des bacs de jardinage surélevés, en bois, sont installés au centre de la prairie.
Le projet paysager de la Cartonnerie renforce les usages de jeux, de sport ou d’espace de détente ombragé. La place devient un véritable îlot de fraicheur, où les habitants du quartier peuvent venir jardiner ou faire leur compost. Outre l’usage de détente porté par les surfaces de prairie ou de gazon, le choix de ce sol perméable assure une meilleure infiltration des eaux pluviales.