Espace public, Parking du palais des expositions

Maitre d’ouvrage : EPA de Saint-Étienne
Mandataire : Atelier de Montrottier, Collectif Virage
Co-traitants :
Virage (Atelier du Rouget, Atelier de Montrottier) + Ingérop
Budget : 2 029 875 €
Année :
Chantier en cours
Lieu :
ZAC Manufacture Plaine Achille, Saint-Étienne

Au cœur de la ZAC Manufacture Plaine-Achille, en bordure du parc François Mitterrand qui accueillent les grands équipements métropolitains, la création d’un parking doit répondre à plusieurs enjeux.

Premièrement, sa situation en bord de parc invite à penser ce parking à la fois comme un fragment de parc, support de végétation et de biodiversité, et à la fois comme un seuil de parc identifié pour les automobilistes.

Ensuite, la modernisation du Parc des Expositions de Saint-Etienne est en cours, avec un projet visant à augmenter la fréquence des évènements. Devant cet équipement d’ampleur, à portée régionale et nationale, un grand parvis stationné doit être créé, permettant ponctuellement le déploiement de la foire et d’évènements divers.

Le projet s’inscrit sur un site complexe (pollution des sols, dénivelé) en pleine mutation. Les acteurs sont nombreux et les projets aux abords du parking s’inscrivent dans des temporalités différentes (relocalisation de certaines structures, démolition, création d’une voie structurante). Ainsi, la conception du projet doit permettre d’anticiper à moyen et long terme les mutations du secteur, en proposant un aménagement évolutif.

Le parking est pensé comme une grande nappe homogène et « capable », permettant une utilisation optimale de la surface par le Parc des Expositions, en période d’évènements. Des traversées piétonnes sont régulièrement tramées à travers le parking, permettant de rejoindre le parvis du Parc des Expositions. Ces lignes sont également support d’alignement d’arbres. Le plus possible, les arbres existants sont conservés. Ainsi, ponctuellement, les alignements d’arbres s’articulent avec la végétation existante et composent des bosquets.

Sur le pourtour du parking, des cheminements piétons et voies vertes sont aménagées, séparés de la chaussée par des noues paysagères permettant la récupération des eaux de ruissellement du parking. A l’est, un grand seuil piéton est aménagé, dans la continuité des cheminements piétons existants.